Powered by Easy Portail © LSC

20 minutes en supercars dans Paris : les infos, notre avis

Vous les avez forcément vu un jour. Parisiens ou touristes, vous avez certainement déjà pu croiser ces exotiques supercars dans notre capitale, floquées d’un message : “Drive Me – 89 euros”. Ce service de location de voiture de prestige a en effet attiré nombres d’appareils photos près des principaux monuments de la ville lumière. Mais au fait, par qui est dirigé ce service ? Et que nous réserve-il ?

 

 
 

 

Un service créé par Dream on Board

 

“Notre atout : la simplicité d’accès à bord d’une Ferrari California ou d’une Lamborghini Gallardo avec un permis de conduire B, sans caution demandée.” Voilà ce que vous pourrez retrouver en cliquant sur l’adresse web de l’entreprise du service nommée Dream On Board. Pour eux, “il suffit de réserver votre session de location […] pour 89 euros les 20 minutes sur le site en choisissant votre date, heure et lieu de rendez-vous”. Une offre alléchante, excepté le tarif qui semble être excusé par un acteur majeur : aucune caution n’est demandé, “seulement le permis B”. Avec ses possibilités multiples, les supercars peuvent aussi être disponibles dans un créneau horaire supérieur, être disponible devant votre hôtel, et tout cela, n’importe quel jour, entre 11 et 22 heures.

 

 

Etude de cas : un passionné partant des Champs-Elysées

 

Dans cette vidéo, nous pouvons voir de l’intérieur, de quoi l’offre nous permet-elle de vivre. Partant d’une rue près des Champs-Elysées dans le 8e arrondissement parisien, le jeune homme ayant acheté le service s’est très vite vu rejoindre les artères principales longeant la Seine, dans le but de pouvoir rouler et découvrir l’auto, se permettant même plusieurs accélérations en entrée de tunnel. Assis à côté, le moniteur lui donne des indications au sujet des commandes et des directions choisies, afin de boucler un circuit urbain d’environ 7 kilomètres (selon l’entreprise). Au cours du clip de 5 minutes, nous pouvons y voir un jeune homme plutôt satisfait de son expérience, ainsi qu’un passager plutôt souple à l’égard des demandes et fantaisies du client, tout en rappelant plusieurs points de sécurité naturellement oublié par le conducteur, pressé de rouler cette Lamborghini Gallardo.

 

A prendre, ou à laisser ?

 

Louer une supercar de près de 200 000 euros pour 89 euros, c’est alléchant. Et attractif. A Paris, Dream On Board et la seule entreprise proposant ce service. Si certains dirons qu’il s’agit d’une arnaque au sujet de la durée, d’autres seront comblés pour avoir exaucé leur rêve. Bien qu’inédit en France, cette location n’est cependant pour nous pas à la hauteur d’une virée sur un circuit. Car si piloter une supercar peut devenir jouissif, le faire en ville ne restera cependant pas conseillé. Dans sa vidéo, le conducteur aura poussé la Gallardo jusqu’à 160 km/h, une vitesse strictement interdite ; faut-il encore le rappeler.

 

 

 

P