Powered by Easy Portail © LSC

Golf R

La Golf R pourrait être amené à faire des descendances. Alors que le modèle figure depuis plusieurs années au sein de la gamme, un tout nouveau panel complet de modèles sportifs au badge “R” pourrait entrer en jeu prochainement.

 

 

 

Quand certains constructeurs n’hésitent pas à diviser par deux leur gamme ; quand des modèles tels que la Peugeot RCZ sont contraintes d’être supprimées des chaînes de production par faute de moyen sur un marché de niche ; d’autres, voit un gain de compétitivité se réaliser en se démarquant d’un schéma classique. Mais la réalité rattrape. Pour réaliser une gamme complète de modèles différents – consacrés à de plus faibles ventes – il faut de l’argent, une bonne santé, et une gamme “grand public” bien complète. C’est donc sans grande surprise que nous apprenons aujourd’hui que Volkswagen pourrait sauter le pas à produire une version “R” – comprenez sportif – sur la plupart des modèles que vend (ou vendra) le constructeur.

 

 

A commencer par des SUV

 

Déniché par Car and Driver, la nouvelle (non-officielle) reléguée par nos confrères de Motor1 tant à dire que 4 modèles seraient déjà consacrés au projet. Les plus concrets seraient des SUV (pour le moment), avec au programme un Tiguan R ainsi qu’un T-Roc (présenté dans quelques jours à Francfort) du même sigle. Mais Volkswagen n’irait pas aussi loin que BMW ou Mercedes, qui développent des moteurs spécifiques grâce à leurs préparateurs respectifs Motorsport et AMG. Dans son cas, la firme de Wolfsbourg se “contenterait” à faire marcher la puissance de son groupe, constitué notamment d’Audi. Ainsi, les bruits de couloirs annonceraient que le bloc de la TT RS et de la RS3 – un cinq cylindres de 2,5 litres – s’offrirait une nouvelle vie sous le capot du Tiguan R.

 

 

Très attendu : une Arteon R

 

Autre nouveauté plausible, – bien que moins concrète pour l’heure – l’arrivée d’une Arteon R forte de 400 ch, permettant ainsi de concurrencer ses équivalents AMG et Motorsport des Classe S Coupé et Série 7. Bien que très correct, la puissance de l’engin laisserait tout de même un monopole à Audi et son RS7 Performance parmi les grosses berlines les plus rapides du marché. Ne reste qu’à savoir si Hernet Diess, PDG de la marque, compte par la suite concurrencer Polestar (la branche sportive de Volvo), qui vient tout juste d’annoncer son transfert de technologie : passant des moteurs thermique à des blocs électrique. Un idéal pour Volkswagen ; une nécessité pour son image ?